• Philippe NOBLE (Ambassade de France, La Haye, Pays-Bas)
    Le texte d'Etty Hillesum, de l'original à la traduction française : un cheminement singulier
    (Translating Etty Hillesum: a singular endeavour)
    2003, Vol. VIII-2, pp. 19-31

    Le journal et les lettres d'Etty Hillesum, jeune femme juive d'Amsterdam morte à Auschwitz en 1943, sont connus en France par le biais de la traduction d'une édition partielle, sorte d'anthologie éditée au début des années 80. Ce texte nous apparaît donc à travers un "double filtre" : celui d'une édition qui ne suit que partiellement le texte autographe, et celui d'une traduction qui tente de faire droit à la portée morale et religieuse du texte, au détriment parfois de la spontanéité et des tâtonnements de l'écriture du journal intime. Dans la perspective d'une nouvelle traduction française, à paraître en 2005, qui prendra en compte l'intégralité des écrits d'Etty Hillesum, le traducteur étudie à partir de quelques exemples la tension existant entre deux visées de la traduction : la présentation d'un texte littéraire et celle d'un document personnel et historique.