TAL

  • Thomas FRANÇOIS (Université Catholique de Louvain)
    When readability meets computational linguistics: review of a new paradigm in readability
    2015, Vol.XX-2, pp. 79-97

    <p>La lisibilité est un domaine qui intéresse les chercheurs depuis près d'un siècle et qui vise à associer des lecteurs et des textes à l'aide d'outils reproductibles. Elle possède une longue histoire, dont l'une des caractéristiques les plus remarquables est la stabilité de la méthodologie utilisée pour créer une nouvelle formule. Celle-ci n'a guère évolué jusqu'il y a peu, lorsque l'approche traditionnelle s'est enrichie au contact du domaine du traitement automatique du langage (TAL). Dans cet article, nous retraçons brièvement les étapes marquantes du domaine de la lisibilité antérieures à la naissance de ce nouveau paradigme que nous proposons d'appeler la ‘lisibilité computationnelle’ puisqu'elle est née de la conjonction de deux domaines associés à l'intelligence artificielle : le TAL et l'apprentissage automatisé. Nous décrivons ensuite des études importantes au sein de ce nouveau paradigme avant de discuter trois défis importants qui devraient, à notre sens, être résolus pour que des progrès majeurs soient effectués et qui constituent autant de pistes de recherches.</p>


  • Julien LE MAUX (HEC Montréal)
    La lisibilité de l’information financière
    (Measuring readability in financial texts)
    2015, Vol.XX-2, pp. 99-113

    <p>L’information comptable et financière occupe une place croissante dans la société et l’économie actuelle. La presse, spécialisée ou non, publie de plus en plus d’informations diffusées par les entreprises sur leur performance et leur risque. Pourtant, bien que la quantité d’information croisse avec le temps, la question de sa qualité n’a fait l’objet d’aucune étude du législateur ou du régulateur financier. La présente revue de la littérature a pour objectif de présenter des résultats d’études sur le sujet. Celles-ci mettent en évidence que la lisibilité des documents comptables et financiers est très faible.</p>