Entonação

  • Emmanuela CRESTI (Florence, Italie)
    Illocution et profils intonatifs de l'italien
    (Illocution and intonation patterns in Italian)
    1999, Vol. IV-2, pp. 77-98

    L'importance d'un concept tel que l'énoncé a emergé grâce à de récentes grammaires fondées sur les corpus. On discute ici de la définition de l'énoncé sur la base de l'identification dans la réalisation d'une illocution et de l'hypothèse qu'il existe une équivalence entre unités du domaine de l'agir humain (actes) et unités linguistiques (énoncés). En outre, nous proposons une définition de l'illocution qui se détache de la tradition searlienne, et qui conduit à une nouvelle hypothèse de classification de l'illocution sur une base attitudinale (émotion) et sur la base de traits pragmatiques, sémiologiques et cognitifs. En outre, nous fournissons les résultats de travaux expérimentaux sur les corpus fondés sur cette approche théorique : en reconnaissant l'énoncé comme étant l'unité de référence, il est en fait possible d'étudier la variation d'action concrète et d'arriver parallèlement à l'identification de profils intonatifs dédiés à l'expression de l'illocution, ce qui a permis la constitution d'un premier répertoire de profils intonatifs de l'italien ayant valeur illocutive. En conclusion, nous présentons quelques exemples de profils intonatifs ayant valeur illocutive sur la base d'une approche perceptive de l'étude de l'intonation.


    Keywords: 
  • Philippe MARTIN (Toronto, Canada)
    L'intonation en parole spontanée
    (Intonation in spontaneous speech)
    1999, Vol. IV-2, pp. 57-75

    L'intonation pose depuis longtemps des problèmes de description ardus, au vu notamment de l'extrême variabilité des données, particulièrement en parole spontanée. Aussi beaucoup de phonéticiens ne décrivent l'intonation qu'au travers d'outils statistiques sophistiqués alors que les phonologues se convainquent de la pertinence de représentations appauvries des données de type ToBI. Nous montrerons ici que les modèles de l'intonation élaborés à partir de parole lue peuvent constituer une base satisfaisante pour l'examen de l'intonation en parole spontanée, qui met en oeuvre dans des conditions particulières le même code linguistique que la lecture oralisée. Les données expérimentales présentées illustrent la diversité des stratégies utilisées par différents locuteurs pour structurer leurs phrases, mais qui font cependant appel aux mêmes règles prosodiques spécifiques au français.


    Keywords: