• Augusta MELA (Montpellier 3)
    Linguistes et « talistes » peuvent coopérer : repérage et analyse des gloses
    (Linguists and NLP-specialists may work together: location and analysis of gloses)
    2004, Vol. IX-1, pp. 63-82

    Cet article s'inscrit dans le cadre d'un projet collectif de recherche linguistique sur le mot et sa glose. Comme les définitions, les gloses recueillent 'l'expérience parlée du sens'. Cette activité métalinguistique se manifeste dans les textes par des mots tels que c'est-à-dire, ou, signifier qui signent la relation de sémantique lexicale mise en jeu : équivalence avec c'est-à-dire, ou ; spécification du sens avec au sens ; nomination avec dit, baptisé ; hyponymie avec en particulier, comme ; hyperonymie avec et/ou autre(s), etc.Grâce à l'existence de ces marques et des particularités de leurs configurations, un repérage automatique des gloses est envisageable. J'en décris ici la mise en ouvre, en prenant l'exemple des gloses en ou telles que 'un magazine électronique, ou webzine' et d'un environnement informatique 'pour linguistes', à savoir la base textuelle Frantext et son interpréteur de langage de requête Stella.