• Catherine KERBRAT-ORECCHIONI (Lyon 2)
    L'oral dans l'interaction : une liberté surveillée
    (Oral language in interaction: restricted freedom)
    1999, Vol. IV-2, pp. 41-55

    L'auteur commence par rappeler et commenter trois propriétés fondamentales de l'oral (dont les deux premières l'opposent radicalement à l'écrit) : 1. les discours oraux sont généralement spontanés, 2. ce sont des improvisations collectives, 3. mais qui obéissent à un certain nombre de règles de nature diverse. Elle montre ensuite que ces règles étant pour la plupart floues, leur application peut prêter à négociation entre les participants à l'interaction. Elle donne quelques exemples de ces mécanismes négociatifs (négociation des signes échangés, du script de l'interaction, de la relation interpersonnelle), et conclut à l'intérêt d'une approche interactive du discours oral.


    Mots-clés: