• Philippe THOIRON & Henri BÉJOINT (Lyon 2)
    Dénominations, définitions et génériques
    (Denomination, definition and generics)
    1998, Vol. III-2, pp. 57-70

    Dans le cadre de nos travaux sur la dénomination, fondés sur une approche comparative multilingue de termes pluri-élémentaires désignant des artefacts, nous avons constaté que les rapports entre dénomination et définition ne sont pas à sens unique. Il existe un phénomène de "gauchissement" des définitions, apparent notamment dans le choix du générique, où il est difficile de ne pas voir l'influence de l'un des éléments de nomination. La complémentarité entre dénomination et définition milite en faveur d'une approche lexico/terminographique nouvelle dans laquelle la définition tiendrait davantage compte de l'information portée, directement ou indirectement, par la dénomination. Ce genre de définition serait spécialement utile dans les outils destinés à l'ingénierie linguistique.


    Mots-clés: 
  • Henri BÉJOINT (Lyon 2)
    Dictionnaires anciens, dictionnaires nouveaux, représentation de la langue et du discours
    (Old and new dictionaries and their different representations of language and discourse)
    2005, Vol. X-2, pp. 11-18

    Le dictionnaire est né des gloses moyenâgeuses destinées à expliquer des fragments de discours dans leurs contextes. Ces fragments seront ensuite rassemblés, puis classés et réduits à leur plus simple expression, c’est-à-dire le mot. L’aspect le plus important de cette évolution aboutissant au dictionnaire est celui de la décontextualisation, de l’éloignement du discours. L’objectif principal du dictionnaire est devenu la représentation du système. Or il est désormais possible de rendre partiellement au dictionnaire sa fonction d’explicitation du discours. Il ne peut pas fournir des explications exclusives à chaque contexte, mais il peut mettre à la disposition de l’utilisateur une grande quantité de discours et des explications plus finement adaptées à chaque occurrence ou type d’occurrence. Il est donc urgent que les lexicographes se mettent au travail.


    Mots-clés: 
  • Henri BÉJOINT (Lyon 2)
    Informatique et lexicographie de corpus : les nouveaux dictionnaires
    (Computer science and corpus lexicography: the new dictionaries)
    2007, Vol. XII-1, pp. 7-23

    L'utilisation de l'informatique est l'événement le plus important de l'histoire de la lexicographie des cinquante dernières années. Elle a eu une influence sur la présentation des dictionnaires, que l'on trouve désormais sous diverses formes numérisées, mais surtout elle a profondément modifié les conditions de travail du lexicographe. L'informatique a permis d'augmenter considérablement la taille des corpus que les lexicographes ont toujours utilisés, et en anglais on dispose maintenant de corpus qui contiennent plusieurs centaines de millions de mots. Il s'en est suivi une transformation du texte du dictionnaire, qui est devenu plus représentatif de l'usage commun, et mieux adapté aux tâches d'encodage.