Sommaire des numéros

1997-1Dictionnaires : nouvelles technologies, nouveaux produits ?
(Dictionaries: Do new technologies yield new products?)
Cliquer sur le livret pour en lire un résumé
  • Etienne BRUNET (Nice)
    Les dictionnaires électroniques (Encyclopedia Universalis, GR, OED, TLF)
    (Computerized dictionaries (Encyclopedia Universalis, GR, OED, TLF))
    pp. 7-30

    On se propose d'examiner ici comment a été effectuée l'informatisation de quelques grands dictionnaires ou encyclopédies, désormais disponibles en CD-Rom, et de montrer les nouvelles possibilités de consultation et de recherche qu'offrent ces CD-Rom par rapport à la version imprimée dont ils sont issus.


    Mots-clés: 
  • Paul BOGAARDS (Leiden, Pays-Bas)
    Les informations collocationnelles dans les dictionnaires
    (Collocational information in dictionaries)
    pp. 31-42

    Hausmann (1979, 1984) propose une théorie intéressante concernant la catégorisation et l'analyse interne des collocations. Ce qui peut paraître moins clair, c'est la valeur pratique de cette théorie pour le traitement des collocations dans les dictionnaires. Dans cet article, la théorie hausmanienne est discutée et mise à l'épreuve dans une recherche expérimentale où des apprenants de français et de néerlandais devaient indiquer sous quel mot ils iraient chercher dans le dictionnaire s'ils ne connaissaient pas l'équivalent français d'une série de collocations néerlandaises.


  • Agnès TUTIN (Grenoble 3)
    Coder les collocations dans un lexique formel pour le TALN
    (Encoding collocations in a formal lexicon for NLP)
    pp. 43-58

    Nous examinons ici le modèle du "Dictionnaire Explicatif et Combinatoire" développé par I. Mel’cuk et ses collègues dans la perspective du TALN. Nous nous intéressons en particulier aux collocations cooccurrentes restreintes du type 'envie folle'ou 'perpétrer un délit'. Nous présentons tout d'abord quelques traits caractéristiques de ces associations lexicales, puis la façon dont les collocations sont codées dans le DEC à l'aide de fonctions lexicales syntagmatiques. Nous examinons ensuite les propriétés syntaxiques des collocations en faisant l'hypothèse que ces propriétés ne sont pas complètement idiosyncrasiques mais qu'un certain nombre de généralisations peuvent être effectuées dans une entrée collocative générique. Nous étudions la faisabilité de cette proposition sur un sous-ensemble de collocatifs d'intensité et proposons un format d'encodage rendant compte de ces généralisations.


    Mots-clés: 
  • Miklós PÁLFY (Szeged, Hongrie)
    Structuration des parallélismes lexicaux dans le futur dictionnaire électronique français-hongrois
    (Structuring lexical parallelisms in the new French-Hungarian dictionary)
    pp. 59-64

    L'informatisation des dictionnaires a sensiblement modifié notre réflexion sur les structures lexicales. Ce petit exposé a pour but d'illustrer, à l'aide d'exemples pris dans le futur dictionnaire électronique français-hongrois, quelques dichotomies au niveau des parallélismes sémantiques bilingues. Ces oppositions fonctionnelles sont conçues comme principes de rédaction définissant la structure des articles mêmes.


    Mots-clés: 
  • Thierry FONTENELLE (Centre de Traduction UE (Luxembourg))
    Dictionnaires électroniques et relations lexicales : une comparaison entre quelques programmes européens
    (Computerized dictionaries and lexical relations: A comparison between some European programmes)
    pp. 65-77

    Il est devenu banal d'affirmer que le traitement automatique du langage naturel (TALN) requiert d'importantes ressources décrivant la composante lexicale de systèmes de traduction automatique, de recherche documentaire, de compréhension ou de génération de textes. Depuis plusieurs années, on assiste à un nombre croissant de tentatives visant à construire des dictionnaires électroniques permettant de capturer, coder, formaliser les propriétés linguistiques des unités lexicales qui sont à la base des textes à traiter ou à générer. Cet article passe en revue quelques-unes de ces tentatives menées dans des laboratoires européens en examinant plus en détail la formalisation des relations lexico-sémantiques dans les lexiques électroniques.


    Mots-clés: 
  • José SOLER (UE)
    Projets lexiques de la Commission européenne
    (Lexical projects of the European Commission)
    pp. 79-81
  • Jon LANDABURU (CNRS-Célia)
    La construction d'une base de données linguistiques pour les langues amérindiennes de Colombie : atlas, glossaires, sonothèques
    (Building a linguistic database for the Indo-american languages of Columbia: maps, glossaries, sound archives)
    pp. 83-90
  • Marc THOUVENOT (CNRS-Célia)
    Tlachia/Pohua : un outil pour réaliser les dictionnaires pictographiques mésoaméricains
    (Tlachia/Pohua: A tool for developing pictographic dictionaries)
    pp. 91-100
  • Denis MAUREL, Claude BELLEIL, Odile PITON & Elmar EGGERT (Tours)
    Un dictionnaire électronique relationnel pour les noms propres
    (An electronic dictionary for proper names)
    pp. 101-111

    Après les simples listes de mots et les dictionnaires électroniques classiques, le dictionnaire électronique relationnel du projet Prolex utilise le modèle relationnel défini dans le cadre des bases de données. Sa représentation, sous la forme d'un transducteur à nombre fini d'états, permet une consultation rapide et un compactage efficace des données.


Comptes rendus
  • Lexicologie et terminologie, de V. META
    par C. Cortès
    pp. 113-117
  • Les dictionnaires bilingues, de H. Béjoint & P. Thoiron
    par C. Cortès
    pp. 113-117
  • Lexicographie et informatique, de D. Piotrowski (éd.)
    par C. Cortès
    pp. 113-117
  • Wörtebücher in der Diskussion II, de H. Wiegand
    par C. Cortès
    pp. 113-117
  • L'aventure des mots venus d'ailleurs, de H. Walter
    par H. Portine
    pp. 117-118
  • Les créoles. Problèmes de genèse et de description, de G. Hazaël-Massieux
    par D. Fattier
    pp. 118-119
  • Pour enseigner la grammaire, de R. Tomassonne
    par J. Chevalier
    pp. 120-121