Index de mots clés

Interprétation de conférence

  • Caterina FALBO (Trieste, Italie)
    Interprétation : une forme particulière d'oralité
    (Interpreting: a special form of orality)
    1999, Vol. IV-2, pp. 99-112

    L'interprétation de conférence constitue une forme particulière d'oralité. Placé au centre de la communication entre l'émetteur et le destinataire, l'interprète remplit à la fois la fonction de récepteur et de producteur textuel. Cet intermédiaire interlinguistique et surtout interculturel produit un discours interprété à partir d'un discours original, révélant le caractère subordonné de son rôle. L'oralité du texte de départ (discours-orateur) et du texte d'arrivée (discours-interprète) est demeurée à ce jour, le parent pauvre de la recherche en interprétation. La quantité et la qualité des résultats obtenus jusqu'à présent ne permettent pas encore de décrire de façon exhaustive l'oralité de l'interprétation ni de déterminer sa place par rapport aux autres formes de langue parlée.


  • Benoît KREMER & Claudia MEJÍA QUIJANO (Université de Genève / Université d’Antioquia (Medellín, Colombie))
    L’acte de parole de l’interprète : durée, devenir et finitude
    (Interpreters’ speech acts: duration, becoming, finiteness)
    2016, Vol. XXI-1, pp. 39-51

    Le travail de l’interprète est ici analysé dans l’optique d’un acte de parole, au sens saussurien du terme. L’interprète de simultanée est à la fois le récepteur d’un acte de parole, dont il doit percevoir et analyser toutes les composantes, et le co-émetteur (en très léger différé) d’un acte de parole parallèle, qui doit lui aussi en intégrer tous les éléments. L’interprétation de la parole de l’orateur s’appuie sur la cohérence et la redondance des indices fournis, qui peuvent relever de toutes sortes de catégories, linguistiques et sémiologiques. Les auteurs examinent également la place de l’écrit en interprétation et ses particularités sémiologiques.


  • Anne-Marie WIDLUND-FANTINI (Parlement européen)
    L'interprétation de conférence
    (Conference interpreting)
    2003, Vol. VIII-2, pp. 65-73

    L'objectif du présent article est de décrire l'interprétation de conférence en tant que profession, sa genèse, son organisation en une Association internationale il y a cinquante ans, les conditions d'adhésion à celle-ci, le développement de ce métier depuis les débuts à la Société des Nations (interprétation consécutive), jusqu'à l'arrivée de l'interprétation simultanée aux Procès de Nuremberg à la fin des années quarante. La formation aux techniques de l'interprétation consécutive et simultanée est ensuite évoquée, ainsi que les conditions actuelles d'exercice de la profession. La dernière partie s'attache à présenter le multilinguisme au sein des institutions européennes et le rôle présent et futur de l'interprète de conférence dans un univers multilingue à la veille de l'élargissement de l'Union européenne à dix nouveau pays.