• Colette NOYAU & Maria KIHLSTEDT (Paris 10-Nanterre / Paris 10-Nanterre)
    Acquisition des langues, Recherches récentes sur les locuteurs en action et les processus de traitement de la langue dans l'activité textuelle
    (Language acquisition. Recent research on speakers in processing language texts)
    2002, Vol. VII-2, pp. 5-6
  • Maria KIHLSTEDT (Paris 10-Nanterre)
    L'emploi de l'imparfait par des locuteurs suédophones et des locuteurs natifs
    (The use of the past tense in French by suedophones and French native speakers)
    2002, Vol. VII-2, pp. 7-16

    Cette étude se donne pour but d'examiner l'acquisition de l'imparfait par des apprenants suédophones avancés. Leur emploi de cette forme est comparé à celui d'un groupe de locuteurs natifs dans la même tâche dialogique. L'analyse est axée sur les relations entre le temps du procès (TSit) et le temps pris comme repère (TRé) dans les énoncés avec des formes à l'imparfait. Il s'avère que les apprenants tendent à préférer l'imparfait pour les cas où il y a recouvrement total entre les deux. Les procès qui impliquent une relation de distance n'ont été attestés à cette forme que chez l'apprenant le plus avancé, ainsi que chez les locuteurs natifs. Ces résultats nous ont amenée à proposer une échelle implicationnelle pour l'acquisition des valeurs de l'imparfait aux stades avancés.