Sumario de los números

2006-1Apprendre les langues étrangères : tendances actuelles
(Learning foreign languages: new tendencies)
Pinchar en el icono para leer un resumenEste número se encuentra en línea en texto íntegro en el portal: Cairn.info
  • Danièle FLAMENT-BOISTRANCOURT (Paris X-Nanterre)
    Présentation : Enseignement/apprentissages des langues à l'aube du XXIe siècle : enjeux et tendances
    (Learning/acquiring foreign languages: new tendencies)
    pp. 5-6
  • Galina BOUBNOVA (Moscou, Russie)
    Correction phonétique : enseignement du français / du russe à des apprenants russophones / francophones
    (Phonetic correctness: the case of the teaching of French to Russophone learners and Russian to French learners)
    pp. 7-19

    Confronté aux nouvelles sonorités d'une langue étrangère, un apprenant adulte met en place une stratégie d'appropriation auditive qui opère par rapprochements et identifications surdéterminés par la catégorisation phonologique appartenant à sa langue maternelle. La correction phonétique telle qu'on la pratique le plus souvent dans une classe de langue étrangère en Russie privilégie le visuel et le tactilo-kinestésique grâce à de nombreux exercices de gymnastique articulatoire. Reliant la prononciation au contrôle neuromusculaire, cette pratique néglige la composante prosodique. La correction prosodique présentée dans cet article combine pour l'apprenant deux entrées au signal sonore : la perception visuelle et l'écoute. L'exploitation du canal visuel permet d'optimiser l'accès à la prosodie de la L2 aussi bien à l'étape de la perception qu'à celle de la production.


  • Johan F. MATTER (Amsterdam, Pays-Bas)
    La prononciation authentique en langue étrangère : un problème négligé
    (Authentic pronunciation in a Foreign Language: a neglected problem)
    pp. 21-32

    Dans cet article, nous examinons pourquoi une prononciation authentique en langue étrangère, contrairement aux autres aptitudes linguistiques, est si difficile, voire impossible, à atteindre. Plusieurs approches théoriques sont passées en revue : approches psycholinguistique, physiologique et psychologique. Celle à laquelle se rattache le nom de Guiora semble pour le moment la plus complète et la plus prometteuse. Le problème de la nécessité ou de la désirabilité d'une prononciation authentique du point de vue de l'enseignement n'est pas abordé. A la fin, la question est posée de savoir si dans le 'village global' où nous vivons le rôle d'une prononciation authentique ne changera pas nécessairement de nature.


  • Elisabeth LINDEN (VAN DER) (Amsterdam, Pays-Bas)
    Lexique mental et apprentissage des mots
    (Mental lexicon and word learning)
    pp. 33-44

    Alors que pendant longtemps l'étude des connaissances lexicales a été le domaine des psychologues et des psycholinguistes, il s'est développé au cours des années 80 un intérêt grandissant pour l'étude des connaissances et de l'apprentissage du lexique. Dans cet article, j'examinerai tout d'abord, en raison de leur intérêt pour la linguistique appliquée, les résultats obtenus par plusieurs recherches menées en psycholinguistique sur le lexique mental. Puis, je décrirai les résultats d'une série de recherches entreprises sur l'efficacité, dans l'apprentissage des mots, de facteurs tels que le contexte, les sons et l'image. Enfin, je présenterai les résultats obtenus par une étude récente entreprise à l'Université d'Amsterdam à propos de l'importance de ces différents facteurs.


  • Hanne-Leeth ANDERSEN (Århus, Danemark)
    L'application du Cadre européen commun de référence dans les nouveaux programmes de français au Danemark
    (The application of Common European Framework of Reference for Languages in the new programmes of French in Denmark)
    pp. 45-60

    On peut observer ces dernières années une évolution didactique dans l'enseignement des langues, et du français en particulier, au Danemark. Celle-ci résulte d'une adaptation du Cadre Commun Européen des Langues et d'un mouvement lent vers un enseignement plus communicatif, avec des objectifs plus clairs assurant une progression et une conscience de la progression dans l'acquisition plus prononcée. Cette évolution est fondée sur des recherches qui commencent à avoir une influence plus directe sur les programmes d'enseignement nationaux. Le présent article analyse les programmes et les initiatives concernant le primaire et le secondaire ainsi que la formation des enseignants, pour aborder finalement quelques-uns des problèmes qui restent encore (choix de la description grammaticale et de la langue cible, intégration de la culture dans l'enseignement de la langue).


  • Marjan KRAFFT-GROOT (Lille 3)
    Eurorégions et enseignement des langues : le cas du néerlandais dans le Nord/Pas-de-Calais
    (Euroregions and language teaching: the case of Dutch in Northern France)
    pp. 61-71

    L'évolution de la langue néerlandaise dans le Nord de la France au fil des siècles et son enseignement sont intimement liés. En raison d'une quasi-absence de politique linguistique du primaire à l'université, les effectifs des apprenants du néerlandais restent faibles. De plus, l'histoire commune des trois pays impliqués (la France, la Belgique et les Pays-Bas) n'est pas vécue de la même façon. Il est donc nécessaire que l'enseignant de néerlandais dans le Nord de la France situe la langue qu'il enseigne dans un cadre historique et culturel, sans pour autant émettre de jugements. De son côté, l'apprenant doit mener une réflexion de nature à le préparer à une réciprocité transfrontalière. Seules cette approche et une politique économique adéquate à l'égard de l'enseignement du néerlandais à tous les niveaux de la scolarité permettront à cette langue de prendre son envol.


  • Martine DREYFUS (Montpellier 3)
    Enseignement/apprentissage du français en Afrique : bilan et évolutions en 40 années de recherches
    (Teaching and learning of French in Africa: balance and development in 40 years of research)
    pp. 73-84

    Cet article essaie de montrer comment le développement des recherches sur la variation du français parlé en Afrique francophone au contact d'autres langues a accompagné l'évolution des représentations vis-à-vis du français et de son enseignement. Les études menées sur l'appropriation du français à travers l'analyse de modes informels et empiriques d'acquisition ont également influencé les perceptions et les représentations vis-à-vis de l'apprentissage du français. Actuellement, les recherches se déplacent vers l'analyse des interactions effectives dans le cadre de la classe. C'est à la fois la constitution d'un vaste corpus de données sur l'acquisition et l'apprentissage du français qui est retracée ici ainsi que les perspectives qu'offrent ces études pour un renouvellement de l'enseignement/apprentissage du français en Afrique.


  • Chantal LIBERT & Danièle FLAMENT-BOISTRANCOURT (Paris X-Nanterre)
    Formations en langues en entreprise à grande échelle : une réponse de type industriel
    (In-company language training on a large scale)
    pp. 85-102

    Notre propos est de montrer comment une grande entreprise française, spécialement confrontée à une évolution importante de son contexte international, répond en termes de politique linguistique et de politique de formation en langues. Nous donnerons un exemple d'ingénierie de dispositif mis en place pour l'apprentissage de l'anglais et dont nous présenterons ensuite le contrôle qualité. Nous montrerons comment la gestion de grands nombres (18 000 personnes à former) a impliqué la nécessité d'un traitement de type industriel, unique dans le domaine de l'ingénierie de la formation.


  • Jonas GRANFELDT (Lund University)
    Evaluation du niveau lexical et grammatical à l'écrit en français langue étrangère : l'apport des analyses automatiques
    (Evaluation of lexical and grammatical level in writing French as a FL: how can automated analyses be of help?)
    pp. 103-117

    La Guyane se distingue par une réelle diversité culturelle et linguistique, souvent considérée pourtant comme un obstacle dans les milieux éducatifs. A la lumière des expériences d'enseignement bilingue menées au Brésil voisin, un projet de même type a été mis au point en Guyane. Il vise à mettre aux côtés des professeurs des écoles des 'médiateurs bilingues', recrutés dans le cadre des 'emplois jeunes', et qui soient en mesure d'accueillir les enfants dans leurs langues maternelles et de les aider ainsi à passer peu à peu à l'apprentissage d'une langue seconde. Pour soutenir ces 'médiateurs bilingues' dans cette tâche nouvelle pour eux, le projet prévoit que leur soit donnée une véritable formation, à la fois linguistique et pédagogique.


  • Piet DESMET (Lille 3)
    L'enseignement/apprentissage des langues à l'ère du numérique : tendances récentes et défis
    (Teaching and learning languages in the digital era: recent tendencies and challenges)
    pp. 119-138

    La montée en puissance du numérique fait que les TIC font de plus en plus partie des outils de base de tout enseignant de langues et que la classe de langues devient, au moins en partie, numérique. Dans cette contribution, nous commentons sept tendances récentes qui se dessinent dans le domaine de l'enseignement des langues assisté par ordinateur (ELAO). Nous illustrons chacune des tendances à travers une sélection de projets récents réalisés au sein de notre groupe de recherche ALT, Research Center on CALL.


Notas y reseñas
  • Thesaulangue : le thesaurus de linguistique française du laboratoire ATILF
    par I. Berthelier
  • L'argumentation : Histoire, théories et perspectives, de C. Plantin
    par S. Sauerwein Spinola
    pp. 141-143