Marcadores pragmáticos

  • Kate BEECHING (Bristol, Grande-Bretagne)
    The translation equivalence of bon, enfin, well and I mean
    2011, Vol. XVI-2, pp. 91-105

    On se propose d'évaluer l'efficacité de deux méthodes susceptibles de capter le changement sémantique qui contribue au caractère polyfonctionnel de quatre connecteurs en français et en anglais - bon, enfin, well and I mean - : d'une part l'équivalence traductionnelle - qui permettrait la désambiguïsation des polysémies évoluantes ; et d'autre part l'approche de Haspelmath (2003) - dont les cartes sémantiques permettent de capter les typologies trans-linguistiques et les hiérarchies implicationnelles qui caractérisent l'évolution de ces polysémies. L'article arrive à la conclusion que les étapes successives de la pragmaticalisation se révèlent à un certain point dans l'équivalence traductionnelle mais que la cartographie sémantique sert mieux à capter les étapes de développement diachronique et le degré d'équivalence traductionnelle entre les termes.


  • Adelaida HERMOSO MELLADO (Séville, Espagne)
    Etude des adverbes Décidément / Decididamente... et quelques autres
    (The adverbs Décidément / Decididamente and some others)
    2011, Vol. XVI-2, pp. 9-23

    L'objectif principal de ce travail est de montrer, au travers du cas des adverbes français et espagnol décidément / decididamente et de quelques autres, a) que la ressemblance morphologique entre deux langues n'est pas un critère de traduction, comme exemplifié par : Décidément, quel désastre ! / ¡Desde luego! *¡Decididamente!, ¡Qué desastre! ; b) que l'utilisation de propriétés linguistiques simples permet l'obtention de meilleurs résultats. Outre décidément, qui sera au centre du débat, seront éventuellement considérés d'autres cas, ainsi définitivement, naturellement, incontestablement, indubitablement vs desde luego, decididamente, naturalmente et sin duda. Sous peine de tomber dans l'arbitraire, la traduction des connecteurs et autres marqueurs discursifs doit se donner (et suivre) des règles strictes, concernant certes la syntaxe et la sémantique, mais également certaines indications contextuelles et cotextuelles.